Accueil

La tablette du bonheur

Recherchons animateurs bénévoles pour aider les seniors du Lot-et-Garonne à se servir de la tablette du bonheur - Formation assurée - Volontaires sont invités à s'inscrire directement sur la page contact.

L'inclusion numérique des seniors ruraux,

une priorité sociétale

Le quotidien est de plus en plus rythmé par des procédures numériques, marginalisant un peu plus chaque jour ceux qui ne savent pas l'utiliser, c'est à dire tout particulièrement les personnes âgées.


Pour lutter contre cette fracture numérique, qui demeure pour l'heure un facteur d'exclusion sociale, le projet "Seniors numériques" est imaginé par Claude PFISTER et lancé en partenariat avec la Fédération de Lot-et-Garonne de Générations Mouvement.

Genèse du projet

Bien que sensibilisé à ce problème depuis des années, la véritable genèse de ce projet fait suite à la parution du rapport sur L’EXCLUSION NUMERIQUE DES PERSONNES AGEES du 27 septembre 2018, réalisé par l’institut d’études CSA pour les petits frères des pauvres.


Ce sondage, s’est notamment intéressé à la situation des « cumulards » de l’exclusion : âgés, avec de faibles ressources, en situation d’isolement et aujourd’hui en marge du numérique ; en bref, à ces oubliés de la dématérialisation galopante des services publics, avec comme point d’orgue, la télédéclaration des revenus obligatoires en 2019.


Il apparaît que depuis 2009, la Loi et de nombreux rapports traitent du problème et proposent des solutions.


Les objectifs sont toujours enthousiasmants, mais ne rejoignent malheureusement pas forcément la réalité du terrain.


Le porteur de projet a donc décidé de faire sienne cette citation de Monsieur Alain VILLEZ, Président des petits frères des pauvres :


"Il est grand temps d’agir ensemble pour que nos aînés

ne restent plus sur le bord du chemin numérique !"


"Devenons l’un des acteurs de la lutte contre l’exclusion numérique."

Constat initial

Selon l’institut d’études CSA, il existe une double fracture numérique chez les seniors.


Une première fracture au niveau des équipements (21 % des personnes âgées n’ont toujours pas internet à leur domicile) et une seconde concernant les usages (seuls 54 % savent regarder des vidéos sur internet, seuls 43 % utilisent les réseaux sociaux).


28 % des sexagénaires n’utilisent jamais internet, une exclusion qui touche encore davantage les plus de 80 ans et les personnes aux revenus inférieurs à 1.000 €.


Au plan territorial, la Nouvelle Aquitaine compte en moyenne 22 % d’exclus du numérique.


En transposant le pourcentage moyen des exclus de la Nouvelle Aquitaine (22 %), ce sont plus de 23.000 seniors Lot-et-Garonnais qui sont aujourd’hui dans cette situation.


Constatant que la moyenne des revenus des personnes âgées et retraités de Lot-et-Garonne est la plus basse de la région, on peut raisonnablement penser que le taux des aînés « illectrés » du Lot-et-Garonne avoisine plutôt les 30 %, soit plus de 30.000 personnes.


Il est à noter que lors du recensement de 2015, les plus de 60 ans représentaient 32 % de la population globale du Lot-et-Garonne, soit 106674 habitants sur 333417.


Ce pourcentage était de 29.7 % en 2010.


8, rue des anciens combattants

47500 FUMEL

Copyright © Tous droits réservés